24 Héroïnes électriques – Flashback déconfiné et remerciements

A l’occasion du démontage de notre exposition dédiée à 24 héroïnes électriques du XXe siècle, voici un rapide flashback visuel pour celles et ceux qui sont loin ou qui n’ont pas pu visiter l’installation.


Inauguration avec Christine Détrez et Trio Cosmos


24 héroïnes électriques, Punk – Guérilla – Philosophie

Vue d’ensemble de la Galerie Artemisia (ENS de Lyon)


24 regards sur le monde et la condition des femmes

Huit regards pour chacune des trois thématiques Punk, Guérilla, Philosophie


The Feminist Dazibao

Sélection personnelle de textes clés, manifestes, déclarations, pensées…

Ébauche papier du Dazibao, collage et feutre.

Héroïnes électriques Video Screen

24, 25, 26 Héroïnes électriques, une réalisation de FanXoa et (surtout) de Alyosha


Coin lecture – Salon sonore

Lire pour réfléchir au coin du Dazibao


A paraître : Se réorienter dans la pensée: femmes, philosophie et arts, autour de Michèle Le Doeuff (PUR, 2020)

Séminaire “Femmes et guerres”

Séminaire de l’IHRIM Littérature et arts XIX-XXe, intitulé “Femmes et guerres” co-organisé par Hélène Martinelli (IHRIM) et Marie Fabre (Triangle). Programmé initialement le 6 février 2020 et reporté pour cause de grève nationale interprofessionnelle.

Portraits de Virginia Woolf (1882-1941), Ingeborg Bachmann (1926-1973), Zofia Nałkowska (1884-1954) et Elsa Morante (1912-1985) témoignant de la Seconde Guerre mondiale dans leurs écrits. Collage sur bois © FX

Journée internationale des droits des femmes

La journée du lundi 9 mars 2020 au théâtre Kantor – Table ronde “Femmes en luttes”, projection vidéographique “Héroïnes électriques”, pièce de théâtre de la Compagnie Inanna “La Rivière sous la rivière”.


Monster Class Riot Grrrls

Avec Manon Labry et Nur Noukhkhaly en confinement. Initialement prévu dans le cadre des JACES (Les Journées des Arts et de la Culture dans l’Enseignement Supérieur).


Héroïnes instagramées

Pendant le confinement Alicia Treppoz-Veille a posté un choix d’héroïnes sur la page Instagram de la Galerie Artemisia. Chaque portrait est accompagné d’une citation.


Héroïnes électriques +

Non exposées mais tout aussi importantes. A retrouver sur ce blog.


Livret, Livre d’Or et Goodies

Un livret de Coralie Passaret (ENS Media) à télécharger et des badges pour vous remercier de votre visite.


Chroniques


Un grand merci à TousTes

Cette exposition collectivement imaginée n’aurait pu voir le jour sans le concours des personnes et collectifs suivants que nous tenons à remercier chaleureusement : tous les personnels de l’ENS de Lyon mobilisés dans cette opération, en particulier le service des affaires culturelles (David Gauthier et Alicia Treppoz-Vielle), ENS Média (Coralie Passaret et Joao Correia ainsi que Vincent Brault), le service communication (Aude Riom, Corinne Badiou, Marie-Christine Giordano, Samantha Berendson), le jury de sélection des projets Artemisia, l’équipe du théâtre Kantor pour la journée du 9 mars (Jean-Philippe Michaud et Antoine Vitte, régie théâtre), Hamza pour le transport, l’équipe du service sécurité et hygiène, Marie-Hélène et le personnel (féminin) de l’entretien intéressé par l’exposition… Pour leur soutien précieux, nous remercions la direction de l’Institut d’Asie Orientale (Béatrice Jaluzot et Arnaud Nanta), nos collègues Aurélie Charles-Lejeune, Estelle Senna, Miyuki Yamamoto et Zhang Yu, l’ANR PIND (“Punk is not dead, une histoire de la scène punk en France, 1976-2016”, coordonnée par Solveig Serre et Luc Robène).

Nous remercions toutes les actrices et acteurs, artistes et collectifs, de cet événement culturel multiforme en particulier Olivier Defaÿsse, qui malheureusement nous a quitté trop vite, Trio Cosmos (Laurine Arcel, Céline Koenig, Emilie Souillot et Blandine Juthier), la Compagnie Inanna (Pauline Monin, Alice Botelho et Sylvain Nallet), Alyosha (MonDragon) et PariA (Archives de la Zone Mondiale), le séminaire Félicité (Samantha Saïdi), Marie Fabre, Michelle Zancarini-Fournel, Nur Noukhkhaly, Emma Nübel, Gnousse Francfort, Elise Zhong, les 16 actrices/activistes de Violentes, Manon Labry, le séminaire “Femmes et guerres” (Hélène Martinelli & Marie Fabre), les JACES, la librairie Terre des Livres pour le ravitaillement intellectuel, Nga (Restaurant 1, 2, 3 Viêt Nam!) pour le ravitaillement culinaire, Laurent Zine pour Zèbre, Emma Nübel pour Hétéroclite, Julie-Jade, Pierre-Alexandre, Amandine pour son dessin et les héroïnes anonymes non citées. Mon salut artistique à Tiphaine Calmettes. Merci à TousTes.

A bientôt. FX

MàJ 25/06/2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *