Pour un féminisme incarné… : entretien avec Camille Froidevaux-Metterie

A lire sur le carnet de recherche de Marine Rouch “Chère Simone de Beauvoir”. Les travaux de recherche sur le corps de la philosophe Camille Froidevaux-Metterie sont à ajouter à notre page Lectures + de “24 Héroïnes électriques”.


Pour un féminisme incarné dans le sillage de S. de Beauvoir : entretien avec Camille Froidevaux-Metterie

Camille Froidevaux-Metterie est philosophe féministe et professeure de science politique à l’université de Reims où elle est également chargée de mission égalité. Elle est l’autrice de nombreux articles dans la presse et dans des revues scientifiques. Elle a publié de nombreux ouvrages dont La Révolution du féminin (2015), qui vient de paraître en Folio (2020), Le Corps des femmes (2018) et, il y a quelques semaines, Seins (2020). 

Camille Froidevaux-Metterie est une « féministe phénoménologique » et plaide pour un retour de la question du corps, dans sa dimension sexué, au centre de nos préoccupations. Dans l’entretien qui suit, elle nous explique que la phénoménologie beauvoirienne, peu connue en France, est propice pour penser un véritable féminisme incarné.

Lire la suite : Chère Simone de Beauvoir


Lire aussi le compte rendu de lecture de Marine Rouch :

Marine Rouch, « Les seins, ces oubliés des luttes féministes », Chère Simone de Beauvoir, juin 2020. URL : https://lirecrire.hypotheses.org/3219

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *