Charlotte Salomon – Vie ? ou Théâtre ?

Il y a des œuvres qui vous sont familières mais dont les auteurs et autrices vous sont largement inconnu.es. C’est ainsi qu’en lisant une biographie romancée poignante de Bruno Pedretti, je découvre le destin tragique de Charlotte Salomon, artiste peintre allemande “splendide météore de l’histoire de l’art”. Une héroïne supplémentaire de notre histoire du monde. Présentation de l’éditeur (quatrième de couverture) :

“Leben ? Oder Theater ?” Crédits : Collection Jewish Historical Museum, Amsterdam © Charlotte Salomon Foundation

Peintre et musicienne expressionniste surdouée, Charlotte Salomon fuit Berlin et les persécutions nazies en 1939, à vingt-deux ans, pour le Midi de la France. Là, après la tentative de suicide de sa grand-mère, elle apprend que sa propre mère et la jeune tante dont elle porte le prénom se sont elles aussi suicidées. Cette effroyable révélation la pousse à entreprendre son grand œuvre autobiographique : Vie ? ou Théâtre ?, 769 gouaches accompagnées de textes et de chants.

Sa filiation maudite et la guerre à sa porte disent chaque jour à Charlotte l’imminence de sa mort. Son travail lui permet de conserver un certain équilibre mental, au moins pour un temps, dans un monde gagné par la folie. Elle crée sans relâche et prouve une volonté de vivre inouïe. Arrêtée par la Gestapo en septembre 1943, Charlotte Salomon meut à Auschwitz le 12 octobre 1943. Elle était enceinte.

Son œuvre a survécu. Conservée au Joods Historisch Museum d’Amsterdam, elle a été exposée et célébrée dans toutes les capitales artistiques du monde.

Réf. : Bruno Pedretti, Charlotte, la jeune fille et la mort, Paris, Robert Laffont, 2006. Autre biographie romancée David Foenkinos, Charlotte, Paris, Gallimard, 2014.

Son unique œuvre : Charlotte Salomon, Vie ? ou Théâtre ?, Paris, Le Tripode, 2015, 815 p. Notice SUDOC.

A réécouter. Émission sur France Culture : “Une vie, une œuvre” par Irène Omélianenko, “Charlotte Salomon (1917-1943)”, 29/10/2016. Récit de Catherine Pont-Humbert. Réalisation : Dominique Costa. Avec la collaboration de Jean-Christophe Francis, Claire Poinsignon, Annelise Signoret. Lectures : Sophie Daull. Intervenant.es :

  • Christian Boltanski, artiste plasticien.
  • Danièle Cohn, historienne de l’art.
  • Nathalie Hazan-Brunet, conservatrice au Musée d’Art et d’histoire du judaïsme et commissaire de l’exposition Charlotte Salomon en 2006.
  • Bruno Pedretti, conseiller éditorial et journaliste à Milan, auteur de plusieurs livres sur l’art et l’architecture.

Aperçus sur son œuvre :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *