Oksana Chatchko [24 Héroïnes électriques]

Le monde de demain mettra-t-il fin aux viols, aux violences conjugales et aux féminicides ?

Ce mardi 28 avril à Saint-Martin-la-Méanne en Corrèze, une femme a été tuée par son compagnon. C’est le 31ème féminicide depuis le début de l’année ! Info #NousToutes

Activiste féministe et artiste. Originaire d’Ukraine, Oksana Chatchko (Оксана Шачко) est une des trois fondatrices du mouvement Femen fondé à Kiev en 2008. Engagées dans la défense des droits des femmes et la liberté d’expression, les activistes Femen font irruption sur la scène internationale à travers leurs happenings corporels mettant en scène leur buste nu recouvert de slogans peints sur la peau. Défendant un féminisme radical dit «sextrémisme», critiqué, provocateur mais non violent, elles sont harcelées par les polices russe et ukrainienne et prennent peu à peu refuge à Paris. En 2012, Oksana ouvre un centre Femen à Paris. Elle obtient l’asile politique en 2015. Révolutionnaire, anarchiste et authentique, elle se met en dissidence du mouvement qui devient, selon elle, trop médiatique et autoritaire. Retournant à son travail d’artiste mais isolée et précaire, elle met fin à ses jours le 21 juillet 2018 à Montrouge à l’âge de 31 ans. FX


Son exposition “Iconoclaste” en 2016.

L’hommage de Alain Margot, documentariste :

Tu vas toujours nous manquer… Pour Oksana Chatchko « La Lumière est Noire »

Illustration : FX, « Oxana, Iconic Femen », acrylique, collage, 46×38, 2 juin 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *