The Lost Ones : Yukio Mishima – L’écriture jusqu’à la mort

50 ans après sa mort, l’itinéraire et l’œuvre de l’écrivain Yukio Mishima nous fascinent toujours autant. Rappel d’une obsession esthétique dans ce storytelling de Mathilde Hirsch diffusé sur Arte du 29 avril 2019 au 1er avril 2024.

Comme j’ai beaucoup lu Mishima dans ma jeunesse, je reviendrai sur ce blog sur mes réalisations graphiques autour de cet auteur en novembre 2020, date du cinquantenaire de sa mort (25/11/1970).

Plus grand écrivain japonais de sa génération, obsédé par l’union entre le corps et l’art, Mishima commet un coup d’État raté et se donne la mort à la manière archaïque des samouraïs en 1970, devant une foule à la fois effrayée et fascinée.

URL : https://www.arte.tv/fr/videos/085197-003-A/the-lost-ones-yukio-mishima/

Pour poursuivre l’investigation :

Thomas Garcin, « “Nous sommes tous nihilistes” : l’engagement politique chez Mishima et la nouvelle gauche estudiantine », Ebisu [En ligne], 54 | 2017, mis en ligne le 19 décembre 2017, consulté le 28 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/ebisu/2080 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ebisu.2080

Keith Vincent James, « Yukio Mishima : notre homofasciste préféré », Multitudes, 2003/3 (no 13), p. 69-78. DOI : 10.3917/mult.013.0069. URL : https://www.cairn.info/revue-multitudes-2003-3-page-69.htm

Illustration : Portrait de Mishima par Eikoh Hosoe dans Killed by Roses (1963).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *