Olivier Milhaud : Séparer et punir [2017]

le

Une géographie de l’enfermement et de l’isolement. Présentation de l’éditeur.

La prison est une peine géographique : elle punit par l’espace.

Elle tient des populations détenues à distance de leurs proches et les confine dans des lieux clos. En même temps, le dispositif carcéral cherche à réinsérer le détenu dans la cité, à maintenir ses liens familiaux.

En dépit de proximités avérées entre la plupart des prisons et les bassins de population, les détenus et leurs proches vivent l’incarcération comme une mise à l’écart. Les riverains souhaitent souvent éloigner les nuisances des prisons, voire cacher le stigmate carcéral. L’architecture même des prisons accentue cette obsession séparatrice : démarquer le dedans du dehors et séparer les détenus entre eux.

La prison des détenus et celle des architectes, celle des proches et celle de l’Administration pénitentiaire, celle des riverains et celle des élus locaux, composent un dispositif de séparation : la prison coupe les liens sociaux et empêche les détenus de partager un monde commun entre les murs.

L’enquête menée par Olivier Milhaud, dans les murs et hors les murs, souligne l’inefficacité d’un tel système, et invite à repenser l’espace de la prison.

Olivier Milhaud est maître de conférences en géographie (Université Paris-Sorbonne). Il a reçu le Prix Gabriel Tarde de Criminologie.

Source : CNRS éditions

Réf. : Olivier Milhaud, Séparer et punir. Une géographie des prisons françaises, Paris, CNRS éditions, 2017.

Rencontres et débats :

  • Séminaire re/lire les sciences sociales, rencontre autour du livre : Olivier Milhaud, Séparer et punir. Une géographie des prisons françaises (CNRS, 2017). Avec l’auteur de l’ouvrage et Lucie Bony, discutante, chargée de recherche CNRS, UMR 5319 Passages (Université de Bordeaux). séance animée et préparée par Augustin Sineux, Loena Trouvé, Zoé Lambert, Léa Ferreira (élèves à l’ENS de Lyon) sous la direction de Franck Ollivon, agrégé de géographie, doctorant à l’Université Lumière Lyon 2. Membre du laboratoire EVS (Environnement, Ville, Société). Lire le compte rendu de Marc André in revue Lectures. Date : lundi 19 mars 2018 de 13h30 à 16h.

ENS de Lyon, site Descartes. Salle : D2 018.

  • Olivier Milhaud présente Séparer et punir mercredi 22 mars 2018 : « De la construction au fonctionnement des prisons françaises, quelles perspectives d’avenir ? ». Le débat sera animé par : Philippe Conte, professeur de droit pénal, Université Panthéon-Assas et Olivier Milhaud, maître de conférences en géographie, Université Paris-Sorbonne.

Centre Panthéon-Assas, 12 place du Panthéon 75005 Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*