La pandémie a transformé «Le Cri» en œuvre virale – à nouveau

Belle chronique de Allison Morehead dans The Conversation.

Il existe peu d’œuvres d’art aussi emblématiques que Le Cri, de l’artiste norvégien Edvard Munch (1863-1944). Le tableau, qui montre un visage bouche ouverte, yeux écarquillés et deux mains posées sur les joues, est devenu un symbole quasi universel de choc et de peur existentielle. Les séries ou films des années 1990 Frissons ou Maman j’ai raté l’avion ont participé à sa popularité, tout comme l’emoji qui le représente😱.

En cette « époque Covid », Le Cri revêt une nouvelle signification, servant cette fois à évoquer notre peur de la maladie et de la mort, de la récession économique et de l’effondrement de la société.

Lire la suite : The Conversation, 29/05/2020. Version en anglais : “Why ‘The Scream’ has gone viral again“, 21/05/2020.

My psychotic & psychedelic contribution:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *