« Crass » ou le retour aux fondamentaux

Seconde émission “Punk, génération No Future”, cette fois-ci consacrée à l’explosion anarcho-punk… Crass a été la porte de sortie salutaire du punk, devenu produit officiel. Une révolte sans compromis, une insurrection culturelle.

Les anarcho-punks de « Crass » vont débattre de la différenciation sociale entre masculin et féminin, du «spécisme» et de la décroissance pendant que la première génération punk fini par tomber sous le charme du capitalisme.


Source : Punk, génération No Future (2/4)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*