Edogawa Ranpo : Un amour inhumain [1926-1955]

Conteur génial de la complexité humaine. C’est ma première lecture de l’année. Jusqu’où la passion peut-elle nous emporter ?Ce recueil original rassemble six nouvelles inédites en français d’Edogawa Ranpo. Publiées sur plus de trente ans, entre 1926 et 1955, elles reflètent ses thèmes fétiches de la passion obsessionnelle et d’une fascination amoureuse aux accents morbides, parcourues…

Gavin Walker: The Political Afterlives of Yukio Mishima…

Le triste héritage politique de Mishima et sa flamboyance artistique. A lire sur Jacobin. The Political Afterlives of Yukio Mishima, Japan’s Most Controversial Intellectual And Global Icon Of The Far Right by Gavin Walker (associate professor of history at McGill University) The writer Yukio Mishima, who took his own life fifty years ago today, remains…

Acte final – 25 novembre 1970

L’entretien qu’il faut lire : Stéphane Giocanti : « Mishima a voulu rendre sa mort utile à son pays », L’Incorrect, 25/11/2020. URL : https://lincorrect.org/stephane-giocanti-mishima-a-voulu-rendre-sa-mort-utile-a-son-pays-anniversaire-mishima-lincorrect/

Japon Année Z.Zéro

“Hier soir, par là-bas, tout l’horizon était rouge vif, il a dû se passer quelque chose de terrible ! Ta maison, elle n’est peut-être plus debout à l’heure qu’il est. Jusqu’à présent jamais un raid aérien n’avait rendu le ciel aussi rouge.” (Kusano cité par Mishima Yukio, Confessions d’un masque, Paris, Gallimard, 2020, p. 149)

Shimoda dans les pas de Mishima

Évasion mishimesque sous le soleil des plages et l’acier du relief. Un article touristique de Rafaële Brillaud, envoyée spéciale à Shimoda pour Libération. L’écrivain japonais aimait s’étourdir de soleil dans cette cité balnéaire située à 200 kilomètres au sud-ouest de la capitale. Son hôtel, les lieux qu’il fréquentait, les plages où il dorait, sont autant d’étapes…

« “Nous sommes tous nihilistes” : l’engagement politique chez Mishima et la nouvelle gauche estudiantine »

Une autre référence de Thomas Garcin à lire. 「われわれはみなニヒリストである」 Thomas Garcin, « “Nous sommes tous nihilistes” : l’engagement politique chez Mishima et la nouvelle gauche estudiantine », Ebisu [En ligne], 54 | 2017, mis en ligne le 19 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/ebisu/2080 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ebisu.2080 Résumé en français : Plusieurs intellectuels, tels que Suga Hidemi ou Oguma Eiji, ont…

Macadam Massacre, été japonais

Dans le Japon délabré d’après-guerre, deux jeunes Taiyozoku (Tribu du soleil) jouent les justiciers auprès du lumpenproletariat urbain. Si Bérurier Noir avait rencontré Yasuro Masumura, Seijun Suzuki ou Nagisa Oshima, réalisateurs de la “nouvelle vague” cinématographique… Conte cruel politico-social de la jeunesse… 太陽族 désigne les jeunes délinquants en 1956. [taiyo=soleil / zoku=groupe, tribu]“En 1955, Ishihara…

Zengakuren Flag

A partir de 1960, au Japon, lors de gigantesques manifestations dite de “l’Ampo”, les étudiants se mobilisent contre la ratification du traité de sécurité nippo-américain. Ils occupent les campus universitaires et font le siège de lieux liés à la présence américaine dans le contexte de la guerre du Viêt-Nam. Les confrontations violentes avec la police…

“Vie à vendre”, l’autre littérature de Mishima

En janvier 2020, les éditions Gallimard ont sorti un inédit de Mishima Yukio intitulé Vie à vendre traduit du japonais par Dominique Palmé. Un « roman d’aventures psychédélique » qui offre l’occasion de découvrir une autre facette de l’écrivain. « Je propose une vie à vendre. À utiliser à votre guise. Homme, 27 ans. Confidentialité…

Deuxième soleil

[…] de temps à autre, j’apercevais un autre soleil tout différent de celui qui, si longtemps, m’avait dispensé ses bénédictions, un soleil rempli de flammes sombres et cruelles de la conscience sensible, soleil de mort qui jamais ne brûlerait la peau, bien qu’il rougeoyât de rayons plus étranges encore. Ce deuxième soleil était dans son…