Mishima, la muse cachée des Bérus – Jérémie Couston [Télérama Sortir]

Reproduction ci-dessous de l’interview réalisée par Jérémie Couston pour présenter mon exposition au Forum des Images [12 octobre / 10 novembre 2022]. Article reproduit avec son aimable autorisation. Merci. Le choix du cinéphile Mishima, la muse cachée des Bérus L’univers torturé et complexe de l’auteur japonais est à l’honneur au Forum des images. Une rétro…

Exposition « Mon moi(s) de Mishima » par FanXoa

Deux ans après mon exposition virtuelle en ligne, le Forum des images m’ouvre ses portes. A ne pas manquer. Exposition du 12 octobre au 10 novembre 2022 dans le cadre de l’événement “Le Japon, Mishima et moi” du 12 octobre 2022 au 15 janvier 2023. Inauguration le mercredi 12 octobre de 19h à 20h. Exposition…

Edogawa Ranpo : Un amour inhumain [1926-1955]

Conteur génial de la complexité humaine. C’est ma première lecture de l’année. Jusqu’où la passion peut-elle nous emporter ?Ce recueil original rassemble six nouvelles inédites en français d’Edogawa Ranpo. Publiées sur plus de trente ans, entre 1926 et 1955, elles reflètent ses thèmes fétiches de la passion obsessionnelle et d’une fascination amoureuse aux accents morbides, parcourues…

Gavin Walker: The Political Afterlives of Yukio Mishima…

Le triste héritage politique de Mishima et sa flamboyance artistique. A lire sur Jacobin. The Political Afterlives of Yukio Mishima, Japan’s Most Controversial Intellectual And Global Icon Of The Far Right by Gavin Walker (associate professor of history at McGill University) The writer Yukio Mishima, who took his own life fifty years ago today, remains…

Acte final – 25 novembre 1970

L’entretien qu’il faut lire : Stéphane Giocanti : « Mishima a voulu rendre sa mort utile à son pays », L’Incorrect, 25/11/2020. URL : https://lincorrect.org/stephane-giocanti-mishima-a-voulu-rendre-sa-mort-utile-a-son-pays-anniversaire-mishima-lincorrect/

Japon Année Z.Zéro

“Hier soir, par là-bas, tout l’horizon était rouge vif, il a dû se passer quelque chose de terrible ! Ta maison, elle n’est peut-être plus debout à l’heure qu’il est. Jusqu’à présent jamais un raid aérien n’avait rendu le ciel aussi rouge.” (Kusano cité par Mishima Yukio, Confessions d’un masque, Paris, Gallimard, 2020, p. 149)

Shimoda dans les pas de Mishima

Évasion mishimesque sous le soleil des plages et l’acier du relief. Un article touristique de Rafaële Brillaud, envoyée spéciale à Shimoda pour Libération. L’écrivain japonais aimait s’étourdir de soleil dans cette cité balnéaire située à 200 kilomètres au sud-ouest de la capitale. Son hôtel, les lieux qu’il fréquentait, les plages où il dorait, sont autant d’étapes…