Quand le punk devient un objet de science

le

Le CNRS s’intéresse au Punk, objet multiforme : du destroy au néo-hyppie, de la révolte incontrôlée à la résistance raisonnée, vive la future Maison Punk ! Résumé vidéographique du programme PiND.

Une équipe de chercheurs retrace l’histoire de la scène punk en France et tente de préserver le patrimoine culturel qui lui est lié.


Le mouvement No Future a-t-il un avenir ? Si le punk évoque plutôt guitare électrique, coupes de cheveux invraisemblables et dénonciation de la société, il représente également un patrimoine (contre-)culturel fragile et menacé. Comme le montre ce reportage diffusé en partenariat avec CNRS Le Journal, une équipe de scientifiques est partie explorer garages et salles de concert pour retracer quarante ans d’histoire de la scène punk en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*