Poly Styrene [24 Héroïnes électriques]

Poly Styrene (1957- 2011), chanteuse du groupe anglais X-Ray Spex. Une photographie du portrait de Poly Styrene présenté au Musée d’histoire de l’immigration lors de l’exposition “Paris-Londres, Music Migrations” a été publiée dans le catalogue de cette exposition. L’occasion de revenir sur le parcours de cette “héroïne électrique”.

Poly Styrene nom de scène de la musicienne anglaise Marianne Joan Elliott-Said est née en 1957 et décédée prématurément d’un cancer en 2011. Chanteuse métisse du groupe X-Ray Spex qu’elle fonde en 1976, son look et sa prestance dénotent dans la scène punk. Elle est célèbre pour son appareil dentaire métallique, ses tenues vestimentaires flashy et ses prises de position anticonsuméristes. Entre 1977 et 1979, le groupe sort cinq 45t et un album majeur en 1978, références incontournables de cette scène musicale.

Après X-Ray Spex, Poly Styrene poursuit une carrière solo plus discrète et intègre pendant un temps le mouvement hindouiste Hare Krishna. X-Ray Spex se reforme entre 1991 et 2008, participant à de multiples festivals. Soumise à des dépressions récurrentes et des hallucinations, Poly Styrene est finalement diagnostiquée atteinte de troubles bipolaires. Devenue une figure iconique de la scène punk et pop, elle est définie par le magazine musical américain Bilboard comme « l’archétype du punk féministe moderne ».

Retrouvez ma bande son de Poly Styrene sur ce blog :

Illustration : FX, « La Générale fleur », acrylique et collage, 46×38, 29 septembre 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *