…le punk revit rive gauche…

Vu sur le Figaro Madame, la récupération n’a pas de limites. Né de la mode dissidente, extinction dans la mode dominante.

Crêtes, cuir et épingles à nourrice : le punk revit rive gauche

Quarante ans après l’émergence du mouvement en France, le grand magasin de luxe Le Bon Marché place son exposition de rentrée sous le signe des crêtes, du cuir et des épingles à nourrice.

[…]

“Seulement, désormais, le punk est exempt de tout manifeste politique, il relève de l’ornemental, de l’atypique, ce qui est forcément réducteur”. (Jean-Charles de Castelbajac)

Lire la suite : par Hélène Guillaume, 30/08/2019.

Illustration : loin du Bon Marché, les Punks du Myanmar © Dazed

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*