The Heartbreakers – Live at CBGBs [1975]

Pas encore les cheveux courts en bataille, les cravates rayées, l’allure dépenaillée, mais l’urgence du punk est déjà là. Sauvages, hargneux, désespérés, saturés. La première formation des Heartbreakers avec Richard Hell au chant sur “Chinese Rocks” et Johnny Thunders sur l’immense “Pirate Love”. Les indiens métropolitains du rock’n’roll… un destin destroy écourté après l’album L.A.M.F….

The Clash – Stadium – 16 octobre 1978

Paris XIIIe, Stadium, lundi 16 octobre 1978. Puisque j’y étais et que la bande son est désormais disponible sur la toile, je transmets ce témoignage audio d’un très bon concert sous haute tension. Les Lou’s en première partie. Affiche, chemise Clash DIY et place de concert en illustration. The Clash Setlist de ce concert (18…

Camille Saint-Saëns – Cellokoncert nr. 1, a-mol, op. 33

La violoncelliste Sol Gabetta interprète le Concerto pour violoncelle nº 1 en la mineur de Camille Saint-Saëns (1835-1921), accompagnée d’un orchestre synphonique sous la direction de Paul McCreesh. Un moment de grâce et de fusion. Intense. © Danmarks Radio

Dr Feelgood – Live TV Show [1975]

Un moment de détente pré-punk avec la frappe inimitable du guitariste Wilko Johnson accompagné de son légendaire jeu de jambes. 25 minutes d’énergie et de hargne blues-rock. Public qui Jerk, chanteur nerveux. A redécouvrir. Photo de Wilko Johnson © Corbis

Bombino – concert à Agadez [2010]

Non ce n’est pas le rock de Detroit ou un concert de Jimi Hendrix, c’est Bombino, figure du “rock alternatif” touareg, à Agadez. Cinq minutes de swing et de lutte culturelle aux portes du désert. Pour en savoir plus : Agadez – The Music and the Rebellion Une leçon musicale sur l’amitié :

Les Lou’s [1977-1978]

Un gang de punk rock girls dont il ne reste que peu de choses sur la toile. J’ai vu les Lou’s deux fois, la première fois à l’Olympia en juillet 1978 (festival Rock d’ici aux 216 fauteuils cassés) et la seconde fois à l’hiver de la même année en première partie de ? [voir le…

Devo – Uncontrollable Urge [1980]

Les petits hommes jaunes de DEVO en 1980 dans un show télévisé (Fridays TV Show) avec un de leurs meilleurs titres. Le futurisme des années vingt réinventé à l’ère post-industrielle en musique et en couleurs. Et quand la De-Evolution atteint la France en 1978 (émission Chorus) : Illustration “à la une” : © DR 1980…

Berceau des Volontés Sauvages – Une page folle

Devant un auditoire de 170 spectateurs au Comoedia à Lyon, Berceau des Volontés Sauvage a offert une première prestation publique de son accompagnement musical du film muet Une page folle de Kinugasa. Superbe illustration bruitiste et électronique rythmée par les riffs rock acérés de guitare en osmose avec les différentes séquences de ce film avant-gardiste….

Crazy Cavan & the Rhythm Rockers [1979]

Le plus sauvage des groupes du revival rockabilly des années 1970. Crazy Cavan & the Rhythm Rockers en concert à travers quelques titres phares : Teddy Boy Boogie ; My little sister’s gotta Motorbike ; Teddy Jive ! (où le service d’ordre du Caister sort deux teddy boys éméchés) ; Hard Rock Café et un…

Eddie Cochran – School Days [live 1959]

Décédé en Angleterre à l’âge de 21 ans dans un accident de voiture, Edddie Cochran (1938-1960) a laissé une trace indélébile dans l’histoire du rock. Sa légende ne s’est jamais éteinte. De Sid Vicious aux Stray Cats, son rock’n’roll sauvage a irrigué le Punk et le nouveau rockabilly des années 70/80. Ici, Cochran en concert…

Siouxsie & The Banshees – Helter Skelter [1983]

Siouxsie, déesse punk de nos jeunes années, prêtresse du chaos, provocante et élégante. Ici dans une version trash du Helter Skelter des Beatles (1968). Helter Skelter (Live At The Royal Albert Hall, London / 1983) de Siouxsie And The Banshees. Illustration : Portrait de Siouxsie, 1977 © DR

The Dead Boys – Sonic Reducer [1977]

Introduits au CBGB à New York par Joey Ramone (1951-2001), les Dead Boys, originaires de Cleveland dans l’Ohio, se font remarqués par leurs prestations chaotiques et provocantes. Ici, en 1977, un barbu hurleur annonce les phénoménaux Dead Boys qui débutent avec leur titre phare “Sony Reducer”. Frénétique… La suite continue avec “All this and more,…