Alain Badiou : Éloge de l’amour

le

J’aime cette entrée en matière :

Il est important que le philosophe se rappelle les innombrables circonstances de la vie dans lesquelles il ne se distingue en rien de n’importe qui d’autre. S’il l’oublie, du reste, la tradition théâtrale, singulièrement la comédie, le lui remettra un peu rudement en mémoire. C’est en effet, sur scène un type bien défini que celui du philosophe amoureux, où l’on voit que toute sa sagesse stoïcienne, toute sa méfiance argumentée à l’égard des passions tombent en poussière parce qu’une femme rayonnante vient d’entrer dans le salon et qu’il en est pour toujours foudroyé.

[extrait de « Présentation », Alain Badiou avec Nicolas Truong, Éloge de l’amour, Paris, Flammarion, « Café Voltaire », 2009].

Illustration : Étoile © 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*