Electric Callas – So chic [1979]

Un soir chez Rémi à Montreuil on a écouté le nouveau maxi d’Electric Callas “So Chic” avant de reprendre notre souffle sur Hersham Boys de Sham 69. Entre le disco-post-punk et le rock-cokney-cow-boy, le punk était définitivement enterré. Bienvenue dans le monde moderne.

Trojan Records : 50e anniversaire (est. 1968-2018)

Lu sur le site Reggae.fr. Une compilation agréable à écouter pour se replonger à la fin des années soixante quand les Rudeboy black inspiraient les premiers Skinheads… rock steady, reggae, fashion, working class, respect. Un modèle pour la génération Two Tone, le revival ska des années 1979-1980 mais aussi pour les Clash, Jah Wobble et…

Bei Mir Bist Du Shein…

Intermède. Cette chanson a une histoire incroyable… Par les Andrew Sisters : This comical video presentation by Spadecaller accompaines the Yiddush song originally composed by lyricist Jacob Jacobs and Sholom Secunda in 1932. In 1937, Sammy Cahn heard a performance of the song, sung in Yiddish by African American performers Johnnie and George at the…

Rock ‘n’ Roll Soldiers – Anthem [2005]

Une solide énergie de ce gang d’apaches autoproclamés “Soldats du Rock’n’Roll”. En provenance de Eugene dans l’Oregon, le groupe fut fondé en 1997 et fut apparemment dissous en 2008. Directement influencé par les Australiens de Radio Birdman. Sauvage. Le bon son en plus (mais fin brutalement coupée) :

The Specials – A Message To You Rudy [1979]

Lorsque la vague Ska a déferlé sur la France en 1979, nous avons remisé nos chemises bariolées, nos colliers de chiens, nos bracelets cloutés et nos pantalons déchirés. Petit pork pie sur la tête, costume trois pièces, lunettes noires, l’élégance était de mise. En illustration, pochette allemande du 45t.

Qui étaient les Zazous ?

Rappel historique rédigé par des collégiens de Seine-Saint-Denis en 2015. Merci à eux. Les Zazous sont de jeunes excentriques français des années 1940, passionnés par le jazz. D’ailleurs, le nom « zazou » viendrait du scat (improvisation vocale jazz) ou d’une chanson américaine intitulée « Zah zuh zaz »… Pendant la Seconde guerre mondiale, les Zazous se démarquent par…

Mari Elliott – Silly Billy [1976]

Dans un style reggae-ska digne des meilleurs titres du label Trojan, la chanteuse Poly Styrene (X Ray Spex) sortait le titre “Silly Billy” en 1976. En avance sur son temps, trois ans avant The Specials et la vague Ska. Source : Christian Eudeline, Punk, les 100 albums cultes, Paris, Gründ, 2017, p. 37.

James Chance & the Contortions – Contort Yourself [1979]

En 1979, nous découvrions l’élégance No Wave de James Chance, futur James White. Ici avec les Contortions, plus tard avec les Blacks. Je ne m’adresse à personne, je ne fais que me contorsionner. Dans le vide de la pensée.